Le guide de votre bien-être à domicile

Humidificateur

Actualités

Un humidificateur portatif : pour avoir de l’humidité là où on veut quand on veut

Il existe trois types d'humidificateurs portatifs : à vapeur chaude, à vapeur (ou à brume) fraîche et à ultrasons.

À vapeur chaude
Le premier fonctionne à la manière d'une bouilloire. L'élément chauffant va faire bouillir l'eau, pour ensuite rejeter la vapeur dans l'air. Donc, les contaminants sont beaucoup moins importants dans ce cas-ci. C'est un choix intéressant pour les gens qui font de l'asthme ou ont des allergies. Certains modèles permettent l'utilisation d'huiles essentielles. Ce système s'avère très efficace pour humidifier rapidement une pièce.
Pas trop dispendieux à l'achat, ces appareils coûtent plus cher en énergie que d'autres types en raison de l'élément chauffant. Ils ne sont en général pas très bruyants. Gros hic pour les jeunes familles ou les gens vivant avec des personnes âgées : le risque de brûlure.

À vapeur froide
Les humidificateurs à vapeur froide sont quant à eux très sécuritaires, puisque la brume qui s'en échappe ne peut pas causer de blessures. Ils sont faciles à utiliser et très populaires. La vapeur est créée alors qu'un tambour roule dans un bassin d'eau et, avec un petit ventilateur, l'humidité va être projetée dans la pièce. Il est simple à utiliser, peu dispendieux.
Il faut faire attention à l'eau stagnante qui pourrait demeurer dans l'appareil quand il ne fonctionne pas. Il faudra être très rigoureux pour l'entretien pour éviter la prolifération de bactéries ou de moisissures, que l'appareil pourrait ensuite rejeter dans l'air. L'eau résiduelle doit être retirée après chaque utilisation. Si par mégarde on se rend compte que de l'eau est restée dans le bassin trop longtemps, on le lave rigoureusement en suivant les consignes du fabricant. On devrait d'ailleurs laver l'appareil au moins une fois toutes les trois ou quatre semaines, même si on n'a toujours enlevé l'eau.
Par ailleurs, certains modèles comprennent maintenant une ampoule ultraviolette, qui détruit les germes présents dans l'eau. Il faudra toutefois changer régulièrement l'ampoule.

À ultrasons
Finalement, il y a les modèles à ultrasons, un peu plus coûteux, qui convertissent l'eau en fines particules. Home Depot présente son modèle ultrasonique comme étant une meilleure option pour lutter contre les bactéries et les moisissures qui peuvent s'attaquer aux humidificateurs traditionnels.
Un bémol : dans le processus, les minéraux présents dans l'eau vont aussi être convertis en particules et «vont se déposer sur les meubles, comme une poussière mais ce n’est pas dangereux. Ce sont des minéraux dont nous avons besoin (et que nous buvons dans notre eau!). Certains filtres vont permettre de limiter les effets, tout comme l'utilisation d'eau distillée, vendue en pharmacie.
En général, ces modèles consomment moins d'énergie que ceux à vapeur chaude et sont silencieux.